Coronavirus, l’écologie à la maison, dans la cuisine et sur le balcon

Il est également possible d’observer la nature depuis votre propre petit jardin ou terrasse. On peut en effet voir des oiseaux, des insectes, des plantes sauvages même à la maison et, en fait, c’est peut-être le moment de noter ce que vous voyez dans un journal intime qui aide à surmonter l’ennui de l’isolement forcé. Pour lancer le défi, le Wwwf France a pensé à quelques initiatives destinées spécifiquement aux familles, les invitant à profiter de cette longue pause pour devenir des experts en matière de durabilité et de connaissances naturalistes.

La première idée s’appelle “Nature à la fenêtre”, une véritable opération de “science citoyenne”, grâce à l’application Inaturalist. Conçu comme un véritable journal naturel, il vous permet de télécharger des photos, de faire des observations et des commentaires à partager avec d’autres personnes dans tout le pays et au-delà. “Cela peut sembler étrange, mais en fait, même depuis le rebord de votre fenêtre, vous pouvez voir des merles qui nichent ou des plantes qui poussent, tout comme vous pouvez entendre, dans le silence total de ces jours, les bruits des oiseaux généralement couverts par la circulation”, explique Pierre Alexis, responsable de la consommation durable et des ressources naturelles du WWF France. Les rapports sont très utiles et sont mis sur le net, “pas avant qu’un expert ne vérifie que l’espèce est la bonne”, poursuit M. Alexis.

Balcon en fleur

La deuxième initiative s’adresse aux petites et grandes entreprises. Il s’agit d’une série d'”éco-conseils” consultables sur le site, qui concernent – outre des reportages sur des livres et des films – surtout des idées pour transformer sa vie de manière plus durable, également sur les conseils de Lise Cheval, une scientifique de l’environnement mais aussi une cuisinière soucieuse de respecter la nature. “Quand nous sommes pressés – poursuit Alexis – nous avons tendance à utiliser des plats préparés transformés. Ayant un peu plus de temps, nous choisissons de commencer avec des ingrédients frais et de cuisiner davantage. Cette semaine, nous nous sommes concentrés sur le thème qui lie la biodiversité et l’alimentation, la prochaine sur la durabilité et le changement climatique, car, comme l’a montré notre rapport, il existe un lien étroit entre la destruction des écosystèmes, qui fonctionnent comme des coussins de protection, et la propagation des épidémies”. Les éco-conseils sont constamment mis à jour, et la meilleure façon de les suivre est de consulter le profil Instagram du WWF, où vous pouvez également poser des questions sur les sujets que vous souhaitez approfondir.

Enfin, dans le sillage des nombreux musées présents sur le web, le WWF a également ouvert la quasi-totalité de ses oasis. Grâce à des webcams placées dans toutes les oasis protégées – “nos musées” – et gérées par l’organisation environnementale, vous pouvez observer ce qui se passe. Par exemple “nids, migrations et bien plus encore”, conclut Alexis, car même si nous sommes chez nous, “la nature ne s’arrête pas”, comme le dit le slogan lancé par l’organisation environnementale Française.